hrcak mascot   Srce   HID

Ostalo

La nature de l’humanisme marxiste

Tomo Vereš

Puni tekst: hrvatski, pdf (399 KB) str. 33-42 preuzimanja: 422* citiraj
APA 6th Edition
Vereš, T. (1980). Narav marksističkog humanizma. Crkva u svijetu, 15 (1), 33-42. Preuzeto s https://hrcak.srce.hr/90147
MLA 8th Edition
Vereš, Tomo. "Narav marksističkog humanizma." Crkva u svijetu, vol. 15, br. 1, 1980, str. 33-42. https://hrcak.srce.hr/90147. Citirano 10.05.2021.
Chicago 17th Edition
Vereš, Tomo. "Narav marksističkog humanizma." Crkva u svijetu 15, br. 1 (1980): 33-42. https://hrcak.srce.hr/90147
Harvard
Vereš, T. (1980). 'Narav marksističkog humanizma', Crkva u svijetu, 15(1), str. 33-42. Preuzeto s: https://hrcak.srce.hr/90147 (Datum pristupa: 10.05.2021.)
Vancouver
Vereš T. Narav marksističkog humanizma. Crkva u svijetu [Internet]. 1980 [pristupljeno 10.05.2021.];15(1):33-42. Dostupno na: https://hrcak.srce.hr/90147
IEEE
T. Vereš, "Narav marksističkog humanizma", Crkva u svijetu, vol.15, br. 1, str. 33-42, 1980. [Online]. Dostupno na: https://hrcak.srce.hr/90147. [Citirano: 10.05.2021.]

Sažetak
La contribution présente aborde le thème de l’humanisme marxiste à
partir d’un point de vue singulier. Pour détecter la pensée de Karl
Marx sur l’homme, on montre, d’abord, quel homme était-il lui-même
dans la vie concrète. En effet, c’est la praxis qui détermine, d ’après
Marx, la vérité de la pansée humaine, donc sa propre pensée humaniste
aussi et celle des autres marxistes. Or, il faut tenir compte aussi bien
de la praxis marxiste individuelle que celle qui s ’est déroulé au cours
de son histoire, surtout dans les pays communistes et socialistes.
L’auteur montre que la vérité intégrale de la personne et de la vie de
Carl Marx était bien longtemps inconnue et même falsifiée. C’est surtout
grace aux efforts de David B. Rjazanov que nous pouvons aujourd’hui
rétabblir la vérité sur l’être et sur la praxis humaine de Marx. Marx
était essentiellement un révolutionnaire au sens le plus radical de ce
terme. Il s’agissaiit pour lui de renverser tout. Cela se voit non
seulement dans son oeuvre et son comportement politique, mais aussi dans ses rapports humains avec les autres hommes, amis et collaborateurs, dans sa hybris vis-à-vis de Dieu, ainsi que dans son style antithétique.
Les thèses essentielles de l’humanisme marxiste sont les suivantes: On
ne doit jamais séparer l’homme de la nature. Le but de l’histoire est
l ’identité entre l’homme et la nature. L’hom'me dépasse la nature qui
n ’est pas humaine ou humanisée par sa conscience et sa praxis universelles.
La praxis humaine possède une puissance théogonique, c’est-à-dire:
elle fait naître la divinité de l’homme.
L’auteur met en question la primauté de la praxis sur l’esprit et la pensée humaines, il reproche à l’humanisme marxiste l’absence d’une éthique valable pour tous les hommes, car il introduit une discrimination parmi les hommes sur la base de la lu/tte des classes, comprise d ’une manière radicalement dualiste.
On souligne l’apport considérable des marxistes yougoslaves dans l’humanisation de l’humanisme marxiste, mais on laisse aussi entendre que ce processus a encore ses desiderata surtout par rapport aux croyants.

Ključne riječi
l’humanisme marxiste

Hrčak ID: 90147

URI
https://hrcak.srce.hr/90147

[hrvatski]

Posjeta: 729 *