hrcak mascot   Srce   HID

Pregledni rad

La fête et le sacrifice dans Le Moulin de Pologne de Jean Giono

Daniela Ćurko

Puni tekst: francuski, pdf (314 KB) str. 175-189 preuzimanja: 2.697* citiraj
APA 6th Edition
Ćurko, D. (2011). La fête et le sacrifice dans Le Moulin de Pologne de Jean Giono. Studia Romanica et Anglica Zagrabiensia, 56 (-), 175-189. Preuzeto s https://hrcak.srce.hr/101813
MLA 8th Edition
Ćurko, Daniela. "La fête et le sacrifice dans Le Moulin de Pologne de Jean Giono." Studia Romanica et Anglica Zagrabiensia, vol. 56, br. -, 2011, str. 175-189. https://hrcak.srce.hr/101813. Citirano 21.10.2019.
Chicago 17th Edition
Ćurko, Daniela. "La fête et le sacrifice dans Le Moulin de Pologne de Jean Giono." Studia Romanica et Anglica Zagrabiensia 56, br. - (2011): 175-189. https://hrcak.srce.hr/101813
Harvard
Ćurko, D. (2011). 'La fête et le sacrifice dans Le Moulin de Pologne de Jean Giono', Studia Romanica et Anglica Zagrabiensia, 56(-), str. 175-189. Preuzeto s: https://hrcak.srce.hr/101813 (Datum pristupa: 21.10.2019.)
Vancouver
Ćurko D. La fête et le sacrifice dans Le Moulin de Pologne de Jean Giono. Studia Romanica et Anglica Zagrabiensia [Internet]. 2011 [pristupljeno 21.10.2019.];56(-):175-189. Dostupno na: https://hrcak.srce.hr/101813
IEEE
D. Ćurko, "La fête et le sacrifice dans Le Moulin de Pologne de Jean Giono", Studia Romanica et Anglica Zagrabiensia, vol.56, br. -, str. 175-189, 2011. [Online]. Dostupno na: https://hrcak.srce.hr/101813. [Citirano: 21.10.2019.]

Sažetak
Cette contribution propose une lecture anthropologique du troisième chapitre du
roman Le Moulin de Pologne de Jean Giono, dédié au récit des préparatifs et à la nuit
même du bal annuel au Casino municipal d’une bourgade anonyme. Nous considérons
que ce récit cache mal et délibérément, ce qui permet d’assimiler cette grande
festivité collective au rite sacrificiel de l’héroïne Julie Coste, katharma de la petite ville.
Le sacrifice de Julie représente le paroxysme et la conclusion de la fête. Julie y est
immolée par le feu des « éclats grésillants des rires de plus en plus secs » (MP V: 707)
de la ville entière assemblée au Casino. Ce rituel présente une fonction disjonctive – il
faut en finir une fois pour toutes avec ‘la race’ maudite des Coste. Aussi, l’événement
remplit-il la fonction de restaurer l’unité de la petite communauté, puisque le feu du
rire ressoude la ville – par ailleurs divisée par mille rancunes, envies et rivalités –
dans une haine commune envers Julie. La violence omniprésente de tous contre tous
est canalisée vers l’héroïne, être sacré et victime émissaire. Giono dote d’ailleurs le
récit du bal de l’aspect théâtral qui caractérise un rituel. Nous retrouvons ainsi tous
les éléments principaux du sacrifice d’après Hubert, Mauss et Durkheim : la privation,
l’effervescence collective, la séparation, la destruction, l’idée de communion,
l’exécration et la consécration. Juste après l’immolation, l’exécration de l’héroïne est
suivie de sa consécration : d’ancien objet de rejet, Julie est consacrée « reine » de la
petite communauté. Et c’est précisément son statut d’être sacré – totalité complexe
comprenant les deux faces potentiellement commutables du pur et de l’impur – qui
prépare logiquement et permet ce renversement brusque du statut de l’héroïne et de
la situation dramatique à la fin du récit.

Ključne riječi
Jean Giono; Le Moulin de Pologne; la victime émissaire; la privation; l’effervescence collective; la séparation; la destruction; l’idée de communion; l’exécration et la consécration

Hrčak ID: 101813

URI
https://hrcak.srce.hr/101813

Posjeta: 2.851 *