hrcak mascot   Srce   HID

Izvorni znanstveni članak

Ivo Miše

Puni tekst: hrvatski, pdf (2 MB) str. 89-99 preuzimanja: 557* citiraj
APA 6th Edition
Miše, I. (1966). Medicinsko tehnički problemi kod izrade resekcionih proteza i epiteza. Acta stomatologica Croatica, 1 (2), 89-99. Preuzeto s https://hrcak.srce.hr/108880
MLA 8th Edition
Miše, Ivo. "Medicinsko tehnički problemi kod izrade resekcionih proteza i epiteza." Acta stomatologica Croatica, vol. 1, br. 2, 1966, str. 89-99. https://hrcak.srce.hr/108880. Citirano 28.09.2021.
Chicago 17th Edition
Miše, Ivo. "Medicinsko tehnički problemi kod izrade resekcionih proteza i epiteza." Acta stomatologica Croatica 1, br. 2 (1966): 89-99. https://hrcak.srce.hr/108880
Harvard
Miše, I. (1966). 'Medicinsko tehnički problemi kod izrade resekcionih proteza i epiteza', Acta stomatologica Croatica, 1(2), str. 89-99. Preuzeto s: https://hrcak.srce.hr/108880 (Datum pristupa: 28.09.2021.)
Vancouver
Miše I. Medicinsko tehnički problemi kod izrade resekcionih proteza i epiteza. Acta stomatologica Croatica [Internet]. 1966 [pristupljeno 28.09.2021.];1(2):89-99. Dostupno na: https://hrcak.srce.hr/108880
IEEE
I. Miše, "Medicinsko tehnički problemi kod izrade resekcionih proteza i epiteza", Acta stomatologica Croatica, vol.1, br. 2, str. 89-99, 1966. [Online]. Dostupno na: https://hrcak.srce.hr/108880. [Citirano: 28.09.2021.]

Sažetak
Les problemes de l' epithese et de la prothese de resection sont ä tel point specifiques gu'ils sont entierement exlus de la prothetique et font partie du clomaine de la Chirurgie maxillofaciale. Pour cela, consierer ces problemes du point cle vue de la prothetique normale est tout ä fait errone. La prothetique a ses lois de statique et les fonctions qui different en beaucoup de points des principes cle la prothetique chirur- gicale. ,Autre chose est une bouche saine, ou les lois anatomiques et physiologi£jues sont souveraines, et autre chose est une bouche malade. De meme, il est souvent errone d' operer dans le clomaine maxillo-facial sans notions elementaires de de prothetique chirurgicale, ou au moins sans une collaboration etroite avec le protheticienchirurgien. Ainsi par exemple, lors cle la semireseciton cle la mächoire superieure, il ne presente pas une grande importance pour le Chirurgien si la plaie sur le visage va un centimetre au-dessous oü au-dessus des faces cl'occulsion des molaires en occulusion, et juste ce plan d'occlusion est la limite de possibility dans la prothetique chirurgicale. II est clair ä chacun qu'amputer le jambe aud-dessus ou au-dessous clu genou n'est pas egal pour la rehabilitation, mail il y en a peu ä qui est claire l' importance de I' occlusion pour la rehabilitation prothetique du malade. Les problemes specifiques exigent done des indicateurs differents, une analyse differente ä propos de ces indicateurs — ce qui amene aussi aux conclusion specifiques et aux methodes cle travail specifiques.En nous absorbant dans ces problemes, nous sommes rendu compte de I' impćssi- bilite de n' importe quelle routine en ce domaine, mais nous avons aussi constante qu'il y a certains principes fondamentaux qui determinent la methodique du travail et des conceptions. Ici, en premier lieu, vient I' etat de la plaie (la plaie cicatrisee ou non cicatrisee), la region et la grandeur de la plaie, les differents tissus qui appar- tiennent a la plaie, leur differente possibility de reparation et leurs rapports reciproques — et tout cela forme un domaine dynamique de la cicatrisation des tissus avec baucoup de composantes differentes, et ainsi il ne peut plus etre question cle conditions anato- miques et physiologiques normales. Car, si, par exemple, nous envisageons seulement les muscles du visage, alors nous avons une premiere fois un muscle conserve mais avec interruption de I' inervation motrice, une deuxieme fois seulement un trongon de muscle avec I' inervation conservee, une troisieme fois I' un aussi bien que I'autre, etc. Nous pouvons faire suivre les combinaisons presque ä I' inf in i. II est ylair que non seulement les rapports anatomiques trouves seront considerablement differents, mais que la fonction el le aussi clifferera essentiellement cle la normale. Pour cela, il nous est clair qu'on ne peut pas regarder, les lois du centre cle gravite et du support clu point cle vue du protheticien, parce qu'une suite de principes fondamentaux cle protetique ici ne sont pas valables. Mentionnons seulement le vide dans la prothese superieure totale, puis la disposition uniforme cle la pression sur toute la machoire superieure. Done, et le centre cle gravite et le support, cle ce point de vue, font partie cles indicateurs fondamentaux. Puis la possibility cle la retention, consicleree en premier lieu du point de vue medical (I' etat cle la plaie), puis les possibilites de la construction, font partie elles aussi cle ces indicateurs. Si nous partons de ces bases, alors les problemes ne paraitront pas aussi difficiles et ä tel point individuaels pour commencer chaque fois du commencement. Nous pensons que, clans tous les cas, on peut partir de solides indicateurs et que, par consequent, il n'y a aucune raison pour errer. Les problemes sont, bien entenclu, specifiques, et ili faut les reudre d' une maniere specifique et avec cles moyens specifiques, mais on peut les embrasser et les analyser encore avant de commencer la construction. Done, avant de commencer le travail, nous clevons savoir ce que nous voulons, mais aussi ce que nous pouvons realiser.

Hrčak ID: 108880

URI
https://hrcak.srce.hr/108880

[hrvatski]

Posjeta: 872 *