hrcak mascot   Srce   HID

Izvorni znanstveni članak

Jedna pozajmica u najstarijoj srpskoj crkvenoj pesmi (u Savinoj Službi Simeonu Nemanji)

Đorđe Sp. Radojičić

Puni tekst: hrvatski, pdf (5 MB) str. 231-235 preuzimanja: 370* citiraj
APA 6th Edition
Sp. Radojičić, Đ. (1957). Jedna pozajmica u najstarijoj srpskoj crkvenoj pesmi (u Savinoj Službi Simeonu Nemanji). Slovo, (6-7-8), 231-235. Preuzeto s https://hrcak.srce.hr/13741
MLA 8th Edition
Sp. Radojičić, Đorđe. "Jedna pozajmica u najstarijoj srpskoj crkvenoj pesmi (u Savinoj Službi Simeonu Nemanji)." Slovo, vol. , br. 6-7-8, 1957, str. 231-235. https://hrcak.srce.hr/13741. Citirano 24.01.2020.
Chicago 17th Edition
Sp. Radojičić, Đorđe. "Jedna pozajmica u najstarijoj srpskoj crkvenoj pesmi (u Savinoj Službi Simeonu Nemanji)." Slovo , br. 6-7-8 (1957): 231-235. https://hrcak.srce.hr/13741
Harvard
Sp. Radojičić, Đ. (1957). 'Jedna pozajmica u najstarijoj srpskoj crkvenoj pesmi (u Savinoj Službi Simeonu Nemanji)', Slovo, (6-7-8), str. 231-235. Preuzeto s: https://hrcak.srce.hr/13741 (Datum pristupa: 24.01.2020.)
Vancouver
Sp. Radojičić Đ. Jedna pozajmica u najstarijoj srpskoj crkvenoj pesmi (u Savinoj Službi Simeonu Nemanji). Slovo [Internet]. 1957 [pristupljeno 24.01.2020.];(6-7-8):231-235. Dostupno na: https://hrcak.srce.hr/13741
IEEE
Đ. Sp. Radojičić, "Jedna pozajmica u najstarijoj srpskoj crkvenoj pesmi (u Savinoj Službi Simeonu Nemanji)", Slovo, vol., br. 6-7-8, str. 231-235, 1957. [Online]. Dostupno na: https://hrcak.srce.hr/13741. [Citirano: 24.01.2020.]

Sažetak
Le chant d´église serbe le plus ancien est consacré à Stéphane Nemanja, fondateur de l´Etat féodal serbe, qui mourut sous le nom de moine Siméon dans le monastère serbe d´Hilandar à Athos (en 1200). Cette oeuvre est attribuée avec raison à l´activité littéraire du fils cadet de Nemanja, le moine Sava, premier de la lignée des écrivains de la littérature féodale serbe et qui fut l´organisateur de l´église autonome serbe. Ce chant d´église, bien entendu, est destiné au culte ecclésiastique tel qu´il a été établi par Siméon Nemanja au début même du 13e siècle. Il est écrit en forme d´office religieux, d´une acolouthie.
Dans le présent article, on établit, que certaines strophes ont été empruntées a l´acolouthie de Siméon le Stylite. Ce sont les strophes 1 à 4. La strophe 4 est répétée à la fin même du chant, formant ainsi sa strophe 51. Ces strophes n´ont pas été purement et simplement copiées; elles furent plutôt modifiées, adaptées et complétées. Pour les trois premières strophes on avait employé les strophes 9, 10 et 11 de l´acolouthie de Siméon le Stylite. La strophe quatre (qui, comme nous venons de voir, est en même temps la strophe 51) fut composée sur la base des strophes 13 et 14 de l´acolouthie de Siméon la Stylite.
Il faut remarquer que pour le chant d´église de Siméon Nemanja l´on s´est servé de l´édition de V. Ćorović («Les écrits de saint Sava», publiés par l´Académie serbe des Sciences, en 1928), tandis que l´acolouthie de Siméon le Stylite est inspirée de Menaea septembris, octobris, novembris. Ad fidem vetustissimorum codicum edidit V. Jagić (Petropoli 1886).

Hrčak ID: 13741

URI
https://hrcak.srce.hr/13741

[hrvatski]

Posjeta: 575 *