hrcak mascot   Srce   HID

Izvorni znanstveni članak

Les feuilles du premier livre croate

Mladen Bošnjak

Puni tekst: hrvatski, pdf (16 MB) str. 297-310 preuzimanja: 189* citiraj
APA 6th Edition
Bošnjak, M. (1957). Sačuvani primjerci prve hrvatske tiskane knjige. Slovo, (6-7-8), 297-310. Preuzeto s https://hrcak.srce.hr/13747
MLA 8th Edition
Bošnjak, Mladen. "Sačuvani primjerci prve hrvatske tiskane knjige." Slovo, vol. , br. 6-7-8, 1957, str. 297-310. https://hrcak.srce.hr/13747. Citirano 13.12.2019.
Chicago 17th Edition
Bošnjak, Mladen. "Sačuvani primjerci prve hrvatske tiskane knjige." Slovo , br. 6-7-8 (1957): 297-310. https://hrcak.srce.hr/13747
Harvard
Bošnjak, M. (1957). 'Sačuvani primjerci prve hrvatske tiskane knjige', Slovo, (6-7-8), str. 297-310. Preuzeto s: https://hrcak.srce.hr/13747 (Datum pristupa: 13.12.2019.)
Vancouver
Bošnjak M. Sačuvani primjerci prve hrvatske tiskane knjige. Slovo [Internet]. 1957 [pristupljeno 13.12.2019.];(6-7-8):297-310. Dostupno na: https://hrcak.srce.hr/13747
IEEE
M. Bošnjak, "Sačuvani primjerci prve hrvatske tiskane knjige", Slovo, vol., br. 6-7-8, str. 297-310, 1957. [Online]. Dostupno na: https://hrcak.srce.hr/13747. [Citirano: 13.12.2019.]

Sažetak
Cet article fait suite à la thèse de l'auteur: "Est-ce qu'on peut établir le nombre de feuilles du premier livre croate imprimé?", Zagreb, 1955 (avec Résumé en allemand). L'auteur a cité tous les exemplaires du Missel de l'an 1483 connus en Croatie, anisi que tous les chagements de lieux d'invention recensés plus tard. Tout d'abord le couvent dominicain de l'île Brač, où se trouvent plusieurs feuilles d'un exemplaire. Ensuite, le couvent des Frèrers du Tiers Ordre, où se trouvent deux feuilles, et également la seconde feuille en parchemin provenant de l'héritage de Parčić. A Zagreb, l'Institut Vieux-Slave possède une feuille très bien conservée, provenant de Novi Vinodolski. Quant à l'exemplaire de Ricmanj, l'hypothèse la plus probable est qu'il n'existe plus: selon toutes vraisemblances, il s'agit de l'exemplaire brûlé après le bombardement de la Bibliothèque nationale de Belgrade en 1941. Par conséquent, il y a 10 exemplaires et 4 fragments en feuilles, dont deux sont sur parchemin. La Croatie possède 5 exemplaires et tous les fragments, et l'étranger 5 exemplaires.
L'auteur décrit ensuite les exemplaires qui sont à l'étranger, d'après les indications tirées de microfilms ou de photographies. Pour ce travail, l'auteur exprime sa reconnaissance au professeur Hafner, bibliothécaire de Vienne, à V. M. Barašenko et O. Golubeva, respectivement directeur et bibliothécaire à Leningrad, à F. R. Goff, bibliothécaire de Washington et à M. Brlek, professeur à Rome. Sans leur collaboration et sans leur aide, l'auteur ne serait pas capable de donner une étude complète de tous les exemplaires connus du premier livre croate imprimé.
Si l'on compare tous les exemplaires, il en résulte que, sans aucune doute, le Missel complet de l'an 1483 avait 220 feuilles. Les exemplaires détenus à l'étranger permettent d'obtenir plus facilement cette indication par un travail bibliographique plus assidu et exact, bien qu'il ne s'agisse pas d'exemplaires complets. Le calendrier est complet dans l'exemplaire de Leningrad, le Missel est complet dans l'exemplaire de Washington et dans le premier exemplaire du Vatican (Sign. Inc. 733) mais aux exemplaires de Washington et du Vatican manque la dernière feuille (blanche). En décrivant les exemplaires détenus à l'étranger, l'auteur examine les notes marginales écrites le plus souvent en caractères italiques glagolitiques, et dans le manuscrit de Leningrad en écriture cyrillique de Bosnie. Les notes sont écrites en langue čakavienne-ikavienne, langue parlée dans les régions croates de Dalmatie, dans la zone littorale et en Istrie.
La conclusion de l'auteur est qu'il serait d'une importance exceptionelle d'établir le lieu où Missel de 1483 a été imprimé, par qui et sur l'initiative de qui. L'auteur abandonne l'hypothèse exigeant que le Missel ait été imprimé à Venise, et donne de nouveaux arguments en faveur de la thèse selon laquelle le Missel aurait pu être imprimé dans des régions croates menacées par les Turcs: l'imprimerie aurait été détruite au cours des événements qui suivirent cette période.

Hrčak ID: 13747

URI
https://hrcak.srce.hr/13747

[hrvatski]

Posjeta: 484 *