hrcak mascot   Srce   HID

Izvorni znanstveni članak

La variante de Marča de "Skazanje o sloveseh" du Moine Chrabr

Biljana Stipčević

Puni tekst: hrvatski, pdf (13 MB) str. 52-58 preuzimanja: 218* citiraj
APA 6th Edition
Stipčević, B. (1964). Marčanska varijanta "Skazanja o sloveseh" Črnorisca Hrabra. Slovo, (14), 52-58. Preuzeto s https://hrcak.srce.hr/13846
MLA 8th Edition
Stipčević, Biljana. "Marčanska varijanta "Skazanja o sloveseh" Črnorisca Hrabra." Slovo, vol. , br. 14, 1964, str. 52-58. https://hrcak.srce.hr/13846. Citirano 16.12.2019.
Chicago 17th Edition
Stipčević, Biljana. "Marčanska varijanta "Skazanja o sloveseh" Črnorisca Hrabra." Slovo , br. 14 (1964): 52-58. https://hrcak.srce.hr/13846
Harvard
Stipčević, B. (1964). 'Marčanska varijanta "Skazanja o sloveseh" Črnorisca Hrabra', Slovo, (14), str. 52-58. Preuzeto s: https://hrcak.srce.hr/13846 (Datum pristupa: 16.12.2019.)
Vancouver
Stipčević B. Marčanska varijanta "Skazanja o sloveseh" Črnorisca Hrabra. Slovo [Internet]. 1964 [pristupljeno 16.12.2019.];(14):52-58. Dostupno na: https://hrcak.srce.hr/13846
IEEE
B. Stipčević, "Marčanska varijanta "Skazanja o sloveseh" Črnorisca Hrabra", Slovo, vol., br. 14, str. 52-58, 1964. [Online]. Dostupno na: https://hrcak.srce.hr/13846. [Citirano: 16.12.2019.]

Sažetak
La variante de Marča de "Skazanje o sloveseh" du Moine Chrabr
Une nouvelle variante de Skazanije o sloveseh est trouvée dans le Recueil No 219 de la Collection de Radoslav Grujić (Musée de l'Eglise serbe ortodoxe). Le texte est écrit vers 1550. Il n'a pas de fin (la dernière page étant perdue).
Dans les manuscrits serbes deux variantes sont dejà connues: La première publiée par N. Dučić et dont parle Đorđe Sp. Radojičić dans ses rapports du Mont Athos et la seconde, publiée par Jagić. La première est presque identique à la redaction bulgare de 1348, tandis que, à certains endroits caractéristiques, la seconde correspond à la rédaction russe. La variante de Marča, la troisième sur notre terrain, correspond dans la plupart du temps à la seconde rédaction bulgare qui se trouve dans le "Recueil de Berlin". Par endroits, pourtant, le texte en question montre les différences par rapport aux rédactions et variantes connues, ce qui lui réserve une place à part: 1. Il commence par une historie abrégée de vie de saint ou par l'éloge sur Cyrille. 2. La première phrase Эго же посла Б(о)гь оучитела Словинаном(ь) ne se trouve pas dans d'autres rédactions. 3. Le mot сир'скы, remplacé par l'expression роушшким(ь) эзикомь là ou l'on traite de la langue parlé par Adam est d'une grande importance. Un probleme sembable dans les Lègendes panoniennes a soulevé de longues discussions. Les interprétations de Vaillant et de Jakobson sont là d'une importance particulière. Ils prouvent que le mot ruski devrait être expliqué comme surski c'est à dire sirski. Dans notre texte ce remplacement a eu lieu non seulement dans les Légendes panoniennes mains aussi dans ce texte le plus ancien de l'époque de l'évangélisation des Slaves. Il est possible que cette nouvelle donnée contribue à la résolution de ce problème. 4. Le mot Асиреомь est remplacé par celui de Роусомь dans notre recueil ainsi que dans le "Recuil de Berlin". 5. Le supplémént бесь творениа роуменьска est aussi intéressant et caractéristiquement placé; il vient par erreur au lieu de безь оустрой-ений-а. Le mot "Rumenski" apparaît deux fois dans le "Rocueil de Berlin" au lieu de"rimski". 6. On parle du prince moravien sous le nom de Rastic, tandis que dans le "Recueil de Berlin" il est appelé Rastislav; fait particulièrement souligné par Jagić et qui le fait considérer cette rédaction comme la plus ancienne de toutes.
Nous pourrions donc constater sur notre terrain une tradition de trois variantes de Skazanije de Hrabar. La plus récente, celle Marča, correspond dans la plupart du temps à la plus anciennes des rédaction de ce manuscrit, celle du "Recueil du Berliné mais ses variantes témoignent d'une influence jusqu' à maintenant inconnue. Il s'agit peut-être de l'influence des Légendes panoniennes de Cyrille tandis que les traces des copistes de Valachie et de Moldavie sont incontéstables.
Il est presque à conclure qu'une analyse linguistique plus détailée démontrerait toutes l'importance de la tradition de ce texte dans différents centres sud-slaves. Dans le texte du "Recueil de Berlin" des serbismes sont à remarquer; dans la variante de Marča sont la manuscrit témoigne d'un nombre important de copies sur notre terrain on distingue facilement deux influences, bulgare et moldavo-valachienne, qui se reflètent dans lexique et l'ortographie du texte ainsi que dans les ornements caractéristiques.

Hrčak ID: 13846

URI
https://hrcak.srce.hr/13846

[hrvatski]

Posjeta: 411 *