hrcak mascot   Srce   HID

Izvorni znanstveni članak

Fragment croato-glagolitique du "Missale festivum"

Marija Pantelić

Puni tekst: hrvatski, pdf (33 MB) str. 5-25 preuzimanja: 173* citiraj
APA 6th Edition
Pantelić, M. (1972). Hrvatskoglagoljski odlomak "Missale festivum". Slovo, (22), 5-25. Preuzeto s https://hrcak.srce.hr/14111
MLA 8th Edition
Pantelić, Marija. "Hrvatskoglagoljski odlomak "Missale festivum"." Slovo, vol. , br. 22, 1972, str. 5-25. https://hrcak.srce.hr/14111. Citirano 22.10.2019.
Chicago 17th Edition
Pantelić, Marija. "Hrvatskoglagoljski odlomak "Missale festivum"." Slovo , br. 22 (1972): 5-25. https://hrcak.srce.hr/14111
Harvard
Pantelić, M. (1972). 'Hrvatskoglagoljski odlomak "Missale festivum"', Slovo, (22), str. 5-25. Preuzeto s: https://hrcak.srce.hr/14111 (Datum pristupa: 22.10.2019.)
Vancouver
Pantelić M. Hrvatskoglagoljski odlomak "Missale festivum". Slovo [Internet]. 1972 [pristupljeno 22.10.2019.];(22):5-25. Dostupno na: https://hrcak.srce.hr/14111
IEEE
M. Pantelić, "Hrvatskoglagoljski odlomak "Missale festivum"", Slovo, vol., br. 22, str. 5-25, 1972. [Online]. Dostupno na: https://hrcak.srce.hr/14111. [Citirano: 22.10.2019.]

Sažetak
Fragment croato-glagolitique du "Missale festivum"
L'auteur a découvert et publié deux parchemins avec texte glagolitique qui couvraient le cahier urbarial provenant de la ville de Millstatt en Carinthie. Ce fragment appartient à un monument liturgique en caractère croato-glagolitique.
L'analyse paléographique de la morphologie et celle des éléments de certaines lettres glagolitiques nous initie è la période du passage de la dernière étape des caractères glagolitiques ronds à l'éape relativement jeune des caractères angulaires de l'alphabet glagolitique. Ce processus de transition dans les codex glagolitiques se développe à la fin du 13e siècle et au début du 14 siècle.
Les messes de fêtes chomées font le contenu du texte. Ce sont: 1. partie de la messe en honneur de Saint Jean Évangéliste (le 27 décembre); 2. commencement de la messe de la Circoncision de Notre Seigneur (le ler janvier); 3. fin de la messe à l'Annonciation (le 25 mars); 4. messe en honneur de Saint Georges (le 23 avril). Chaque fête a sa propre messe avec tous les éléments de messe et leur nomenclature reflète la structure de la messe des missels romains. Cependant, l'ordre des fêtes et certains éléments de la messe, surtout les parties chantées: Introitus, Graduale, Offertorium, Communio ne correspondant pas à la strucutre du Missale plenum de la rédaction franciscaine de l'église occidentale du 13e siècle. Dans la suite des fêtes après Noel, les missels romains et les calendriers, ainsi que les livres liturgiques orientaux, n'omettent jamais la fête des Saints Innocents (le 28 décembre), tandis que dans notre fragment cette fête n'existe pas, et la messe de la Circoncision de Notre Seigneur (le ler janvier) suit celle de Saint Jean (le 27 décembre). Cette fête qui depuis l'antiquité porte le titre de: Octava Natalis Domini a commemoré plusieurs événements: L'octave de la Naissance, la Circoncision la fête de la Sainte Marie Vierge et l'expiation, à cause des fêtes payennes de ce jour auxquelles les chrétiens prenaient aussi part, dans la messe "ad prohibendum ab idolis". Le missel romain de la rédaction franciscaine fait allusion à tous ces événements, tandis que les éléments de la messe dans le fragment glagolitique parlent seulement de l'évédement de la circoncision de Christ. Le texte d'Introit contient l'évangile de Lucas 2, 21. L'épitre de Paul aux Romains (Rom. 2, 29), mais en contamination avec Acta apostolorum 7, 51 et Phil. 3, 3, si le texte difficilement lisible est bien lu, demande des chrétiens une circoncision métaphorique, spirituelle. Le titre même du fragment glagolitique "Circoncision" diffère du missel romain qui depuis l'antiquité met en relief l'octave de la Naissance et n'omet jamais la station de la communauté chrétienne dans une des basiliques romaines. Le fragment glagolitique néglige la station. Les liturgistes (Duchesne) lient la genèse de la fête de Circoncision au territoire gallican. De même que le seul versus Phil. 3, 3 dans le fragment glagolitique correspondrait parmi une multitude de différents péricopes dans les vieux codex latins uniquement à l'epitre Phil. 3, 2-6 dans le missel "de Bobio" et au Phil. 3, 1-8 dans le lectionnaire de Bergame du 9e siècle. L'ordre des messes avec tous les élements de la messe dans le fragment glagolitique révèle le type des anciens "Missale plenum" qui ne possèdent pas tous les messes pour l'année liturgique entière. Les livres des messes pareils les liturgistes (Salmon) apellent "Missale festivum". Le fragment glagolitique appartient à ce type de missel.
Les parties de messe comme Postcommunio dans la messe de Saint Jean Évangéliste, composition extraordinaire de la messe de Circoncision, péricope de Sir. 39, 6-13, à la place de l'habituelle Sap. 5, 1-5 en missels latins et dans les missels glagolitiques, ainsi que la composition libre du versus pour Graduale: Prěslavni m(u)če(niče) h(rьsto)vь î(eo)rîê le jour de la saint Georges, renvoient à un vieux modèle latin ou à un autre rédacteur des missels glagolitiques. Ce fragment glagolitique du "Missale festivum" represente un document nouveau pour l'evolution du missel glagolitique depuis le sacramentaire des Fragments de Kiev du 10e siècle et les traces du sacramentaire enrichi des Fragments de Vienne du 12e siècle jusqu'au Fragment de Split d'un missel plénier d'une rédaction plus ancienne du 13e siècle.
Tous ces fragments sont des vestiges modestes d'un fond probablement riche des vieux missels glagolitiques de la rédaction préfranciscaine du missel romain. Cependant la langue, la nomenclature et ses abréviations, la lettre et les décorations des initiales lient le fragment glagolitique "Missale festivum" au plus ancien missel croato-glagolitique le missel Illirico 4 de la rédaction franciscaine datant du début du 14e siècle et à l'école des scribes de la région de l'Istrie et du Quarnero.

Hrčak ID: 14111

URI
https://hrcak.srce.hr/14111

[hrvatski]

Posjeta: 434 *