hrcak mascot   Srce   HID

Peristil : zbornik radova za povijest umjetnosti, Vol.8-9 No.1 Prosinac 1966.

Ostalo

UNE ROMANE INCONNUE DE SPLIT

Cvito Fisković

Puni tekst: hrvatski, pdf (36 MB) str. 13-24 preuzimanja: 71* citiraj
APA 6th Edition
Fisković, C. (1965). Neobjavljena romanička Gospa iz Splita. Peristil, 8-9 (1), 13-24. Preuzeto s https://hrcak.srce.hr/147474
MLA 8th Edition
Fisković, Cvito. "Neobjavljena romanička Gospa iz Splita." Peristil, vol. 8-9, br. 1, 1965, str. 13-24. https://hrcak.srce.hr/147474. Citirano 23.09.2018.
Chicago 17th Edition
Fisković, Cvito. "Neobjavljena romanička Gospa iz Splita." Peristil 8-9, br. 1 (1965): 13-24. https://hrcak.srce.hr/147474
Harvard
Fisković, C. (1965). 'Neobjavljena romanička Gospa iz Splita', Peristil, 8-9(1), str. 13-24. Preuzeto s: https://hrcak.srce.hr/147474 (Datum pristupa: 23.09.2018.)
Vancouver
Fisković C. Neobjavljena romanička Gospa iz Splita. Peristil [Internet]. 15.12.1966. [pristupljeno 23.09.2018.];8-9(1):13-24. Dostupno na: https://hrcak.srce.hr/147474
IEEE
C. Fisković, "Neobjavljena romanička Gospa iz Splita", Peristil, vol.8-9, br. 1, str. 13-24, prosinac 1966. [Online]. Dostupno na: https://hrcak.srce.hr/147474. [Citirano: 23.09.2018.]

Sažetak
L'auteur publ ic une Madone a I'Enfant, inconnue jusqv'a
prasent et dacouverte dans une aglise de la banlieue de Split.
Elle est peinte sur ibois et, d'apr as son style, appartient a la
peinture romane; elle peut atre situae au Xl lle s. On y vol t
un motif peu ordinaire: un tableau que le Christ tient par vn
ruban et sur lequel figure une inscription ecrite en caracteresabrages et romansECCE L V X
M VNDI EC C E
Q VI T O L L I T P
ECATAM
V ND ILa Madone nouvellement dacouverte ressemble aux deux
autres madones de la mame ville et au crucifix peint en style
roman. La Madone ata publiee par Grgo Gamulin et Cvito
Fisković, :le crucifix par Kruno Prijatelj. Etant donnč la ressemblance
entre ces quatre oeuvres, I'auteur insiste sur son hypothase
publiee antarieuremnee, selon laqvelle il existait a Split
une čcole de peinture locale ou ont at a peintes ces oeuvres
semblables, bien que leur qualite varie.
A cotć de cette Madone, I'auteur public aussi un crucifix
peint sur bois, dčcouvert dans la mame vilje et pouvant dateaussi du Xl lle s. I I est partiellement conservč et sa qualitč ne
peut čtre čvaluče, mais les restes de v čtements montrent qu'il
est plus rustique que les oeuvres susmentionnčes. Ici, I'auteur
presente cette .peinture et le dessin de ses formes expressčment
Ces madones et le crucifix ont čtč peints par des ar tistes
inf luencćs par des maitres toscans italiens du Xl l le siecle. Ce
sont vralsemblablement des ar tistes autochtones, car a cette
ćpoque I'art dalmate atteignait e son apogae; des fragments des
fresques dalmates des Xlle et XIVe siacles ont etć conservas;
il existe aussi des documents d'archives t amoignant qu'il y
avait des maitres autochtones a Split au Xl lle et XIVe si acles.
Lors de.'Ia rwstauration des madones presentčes ici, on a
constanta qu'il s'agit d'un repeint sous 4equel apparaissaient
des mains et des vatements finement ornčs d'une autre ancienne
Vierge a I'Enfant-Jasus tenant dans ses imains un code lagislatif.
Le style de leurs včtements et les mains permettent de svppeser
que cette Madone a I'Enfant, ipartiellement et racemment dacouverte
date du Xle siecle, mais il est iimpossible d'effectuer
d'autres examens, pvisque le repeint ;ne peut atre enleva vu qu,il
reprasente une oeuvre remarquable de la peinture romane d'un
atelier d'art de Split du Xl l l e siacle, encore insufissamment

Hrčak ID: 147474

URI
https://hrcak.srce.hr/147474

[hrvatski]

Posjeta: 165 *