hrcak mascot   Srce   HID

Ostalo

THEOTOKOS LA NIKOPEE

Mirjana Tatić-Đurić

Puni tekst: francuski, pdf (39 MB) str. 52-52 preuzimanja: 118* citiraj
APA 6th Edition
Tatić-Đurić, M. (1978). THEOTOKOS LA NIKOPEE. Peristil, 21 (1), 52-52. Preuzeto s https://hrcak.srce.hr/148257
MLA 8th Edition
Tatić-Đurić, Mirjana. "THEOTOKOS LA NIKOPEE." Peristil, vol. 21, br. 1, 1978, str. 52-52. https://hrcak.srce.hr/148257. Citirano 04.04.2020.
Chicago 17th Edition
Tatić-Đurić, Mirjana. "THEOTOKOS LA NIKOPEE." Peristil 21, br. 1 (1978): 52-52. https://hrcak.srce.hr/148257
Harvard
Tatić-Đurić, M. (1978). 'THEOTOKOS LA NIKOPEE', Peristil, 21(1), str. 52-52. Preuzeto s: https://hrcak.srce.hr/148257 (Datum pristupa: 04.04.2020.)
Vancouver
Tatić-Đurić M. THEOTOKOS LA NIKOPEE. Peristil [Internet]. 1978 [pristupljeno 04.04.2020.];21(1):52-52. Dostupno na: https://hrcak.srce.hr/148257
IEEE
M. Tatić-Đurić, "THEOTOKOS LA NIKOPEE", Peristil, vol.21, br. 1, str. 52-52, 1978. [Online]. Dostupno na: https://hrcak.srce.hr/148257. [Citirano: 04.04.2020.]

Sažetak
La figure iconographique representant Notre-Dame la Nikopee telle qu'elle peut etre observee dans I'abside de la Sainte Sophie existant a Ohrid, ou par contre sur les seaux et les ćmissions de la monnaieimpćriale, a ete identifiće dans la litterature plus ancienne, surtout chez Kondakov, avec la tigure de la Kiriotisse (Notre-Dame). de restauration et de nettoyage il a etć devenuclair que Chez les auteurs plus recents il arrive tres souvent qu'ils rattachent la figure de la Iheotokos,sans tenir compte au schćma iconographique connu sous le nom de la I'latitere qui serait, tenant compte de I'ensemble de la figure et surtout a la bose de la signature, le synonyme de la Theotokos de Signum l»Znamenie(;).
La seule denomination de Nikopće qui, au point de vue hymnologique et d'aprćs Theotokarios, signifie textuellement le symbole de la victoire divine (la victoire du Logos incarne
sur la mort), vient d'etre transfigurće d'une maniere equiva- lente dans le schema figuratif de la Thćotokos siegeant au
throna, en tant qu'impćratrice de I'univers, ćtant donne qu elle a recu le signe de Dieu. Cete thćophanie du Logos a Clypće reprćsente dans la figure de la Theotokos la Nikopee une illustration strictement figurative qui, a la lettre, rečl ve de la supposition dogmatique de I'Incarnation. Elle est devenue aussi le symbole de la victoire des empereurssur leurs ennemis, redemptrice victorieuse sur la mort et sur le pćchć. Ce schćma figuratif a ćte suggerč deja a I'epoque preephe- sienne par les poetes syriens, par I'art copte aussi bien moyen d'une mćthode inductive on ne s'initie pas aux explicitement que par I'iconographie et par la numismatique mystčres de la thčologie mćdievale.
impćriale du temps postćrieur.
L'approche de I'auteur a ce theme est effectuće surtout du cote du svjet et les affirmations de I'auteur sont fondćes sur les donnćes textuelles des poetes moyenageux, celles de mosaique, dans I'ćglise de la SainteSophie ci Con- d'Anc'r' c!e Crete, de Cosmas, de Photius, de Nicolas Andide, de Georges le Skilitses et d'autres, faisant resortir la liaison etroite qui existait a ce temps entre I'art figuratif et la litterature byzantine.
52
L'auteur a recuellti et explique les signatures multiformes
qui apparaissent a propos de cette figure iconographique et il a pour la prerniere fois rćfute I'opinion universellement acceptee qu'icone de la Theotokos la Nikopće soit conservće dans la tresorerie de Saint Mare a Venise. Apres les travaux
la figure de Venise n'est pas munie d'attribuis fondom"ntaux indispensables pour une iconographie da la Nikopće ce qui explicitement signifie que les Latins n'ont pas emporte avec soi, en retournant de leur expedition des croises, le fameux paladium des empereurs isavreens I'icone de la Theotokos la Nikopee, mais une autre icone qui etait un trophće tout rćcent de I'ćpoque des Comnenes, c'est-a-dire la Thćotokos la Kiriotisse, telle que nous la voyons representee, en technique
stantinople.
II reste a rćsoudre une question ouverte si I'on peut identifier le Logos — la Sophie, c'est-a-dire le Christ,avec la Thćotokos la Sophie, precisćment avec la Theotokos qui porte dans ses entrailles la Sophie la T ovte savante ainsi que le fait I'hymnologie, et si dans I'epoque de la dynastie macedonienne cette synthese theologique n'aurait pas comme rćsultat prćcisement cette figure de la Theotokos la Nikopee.
faut retenir cette rćserve merne s'il est trćs evident que dans I'iconographie byzantine existent des exemples ou les attributs du Christ sont automatiquement transposćssur la Thćotokos comme c'est le cas de la Kiriotisse — la Patronne
ou du Pantanaxe (:>Le Seigneur de I'univers«) — I'Impćratrice. En tout cas, clans la logique transcendentale moyenageuse le theme de I'incarnation s'est impose aux pc",es et aux peinires
avec la vigueur des symboles qui m me aujourd'hui restent inapprochables a I'oreille contemporaine, a moins qu,a

Hrčak ID: 148257

URI
https://hrcak.srce.hr/148257

[srpski]

Posjeta: 315 *