hrcak mascot   Srce   HID

Izvorni znanstveni članak

Sur la couverture végétale de l’ile de Krk

Ivo Trinajstić ; Hrvatska

Puni tekst: hrvatski, pdf (556 KB) str. 119-134 preuzimanja: 170* citiraj
APA 6th Edition
Trinajstić, I. (1964). O vegetacijskom pokrovu otoka Krka. Acta Botanica Croatica, 23 (1), 119-134. Preuzeto s https://hrcak.srce.hr/153404
MLA 8th Edition
Trinajstić, Ivo. "O vegetacijskom pokrovu otoka Krka." Acta Botanica Croatica, vol. 23, br. 1, 1964, str. 119-134. https://hrcak.srce.hr/153404. Citirano 27.01.2020.
Chicago 17th Edition
Trinajstić, Ivo. "O vegetacijskom pokrovu otoka Krka." Acta Botanica Croatica 23, br. 1 (1964): 119-134. https://hrcak.srce.hr/153404
Harvard
Trinajstić, I. (1964). 'O vegetacijskom pokrovu otoka Krka', Acta Botanica Croatica, 23(1), str. 119-134. Preuzeto s: https://hrcak.srce.hr/153404 (Datum pristupa: 27.01.2020.)
Vancouver
Trinajstić I. O vegetacijskom pokrovu otoka Krka. Acta Botanica Croatica [Internet]. 1964 [pristupljeno 27.01.2020.];23(1):119-134. Dostupno na: https://hrcak.srce.hr/153404
IEEE
I. Trinajstić, "O vegetacijskom pokrovu otoka Krka", Acta Botanica Croatica, vol.23, br. 1, str. 119-134, 1964. [Online]. Dostupno na: https://hrcak.srce.hr/153404. [Citirano: 27.01.2020.]

Sažetak
Dans les plus récents travaux de I. Horvat (1962) ainsi que dans ceux de S. Horvatic (1963 a) est présentée une composition floristique polymorphe de deux intéressantes régions végétales du karst yougoslave. I. Horvat (1962) a traité la végétation de montagnes de la Croatie occidentale, alors que S. Horvatic (1963 a) a étudié la végétation de la zone orientale du littoral adriatique.
L’île de Krk est la plus grande île adriatique qui par sa position géografique s’attache presque complètement à la terre ferme qui s’élève de suite en région montagnarde. Cependant par sa partie inférieure (méridionale et occidentale) elle s’appuye presque immédiatement sur le groupe d’îles qui s’étend dans une suite presque ininterrompue tout le long du littoral adriatique oriental.
Telle position de l’île de Krk conditionne, du point de vue de la végétation, un phénomène de beaucoup semblable à des tels types végétaux, que nous pouvons considérer comme une liaison de la végétation d’île de Krk avec les types végétaux continentaux d’un côté et comme une liaison de l’île avec les types végétaux euméditerranéens de l’autre.
Les plus importants de ces types végétaux sont les suivants:
1. Végétation forestière
a) Dans le groupement climatique-zonal de la végétation forestière de l’île de Krk — dont les parties plus basses appartiennent à l’association Carpinetum orientalis croaticum H - i c — on peut distinguer plusieurs sous-associations intéressantes. La végétation la plus mésophile parmi elles est la sous-association Carpinetum orientalis carpinetosum betuli H - i c laquelle rattache la végétation de l’île de Krk à la végétation mésophile continentale (Querco-Carpinetum croaticum H t). La sous-association relativement la plus thermophile c’est la Carpinetum orientalis quercetosum ilicis Wraber qui s’est développée dans la région sud-ouest de l’île de Krk et qui lie ce dernier à la végétation euméditerranéenne (Orno-Quercetum ilicis H-ic ).
La sous-association Carpinetum, orientalis ostryetosum subass. nova (Diff. subass.: Ostrya carpinifolia — prédomine, Sorbus domestica, Co- tynus coggygria, Prímula vulgaris, Listera ovata, Hypericum montanum, Corydalis cava, Galanthus nivalis, Euphorbia chaixiana) rattache l’association Carpinetum orientalis à la végétation forestière de la zone méditeranéenne-montagnarde qui s’est développé sur l’île de Krk sous forme de la sous-association thermophile de Seslerio-Ostryetum quercetosum pubescentis.
b) Tout particulièrement intéressante est une association extrazonale mésophile, à savoir, Anemone-Carpinetum betuli, prov, qui par sa composition floristique entre dans le cadre le l’alliance Ca,rpinion (betuli) ïllyrico-podolicum Ht. et de l’ordre Fagetalia silvaticae Pawh Elle s’entremet entre la sous-association Carpinetum orientalis carpi- netosum betuli d’un côté et l’association Querco-Carpinetum crouticum de l’autre. Sur l’île de Krk elle s’est développée sur le sol profond de flysh dans les versants humides et abrités d’un affluent du »Veli dobrinj- ski potok« au-dessous du lieu de Dobrinj.
c) Notre intérêt attire aussi la sous-association Querco-Castane- tum croaticum carpinetosum orientalis, subass. nova. C’est une forêt de châtaignier alliée de près aux forêts de Querco-Castanetum croat'.cum H t des régions continentales, mais elle se distingue d’elles par un cortège des espèces thermophiles. Elle se distingue des forêts thermophiles de châtaignier de l’île des Cres (Castaneetum sativae quarnericum Anic) et du Littoral Slovène (Querco-Castanetum submediterraneum Wraber) en premier lieu par l’absence des éléments à feuilles persistantes, ainsi que par une forte présence des espèces de Quercus petraea et de Quercus dalechampii. Cette association se développe sur un sol fiysheux dans la région de »Bombaca« près de Dobrinj.
d) La troisième association extra-zonale d’Ulmo-Fraxinetum gustifoliae Ht. (= peuplements d’Ulmus campestris — Fraxinus angu-stifolia) a été complètement détruite, et nous trouvons ses fragments aux lisières de terre labourables dans les entonnoirs ainsi que dans d’autres dépressions karstiques.
2. Végétation de broussailles
Sous l’influence des facteurs anthropozooïques de longue durée il s’est développée sur l’île de Krk une végétation de broussailles très intéressante. Elle s’est formée le plus souvent par suite d’une dégradation de l’association climatique-zonale Carpinetum orientalis croaticum, à savoir du faciès ericosum du garrigue Cicto-Ericetum arboreae H-ic, du faciès paliurosum de broussailles de Paliuretum adriaticum H-ic, ainsi que de la sous-association carpinetosum betuli de broussailles de Corno-Ligustretum croaticum H t. L’association garrigue Cisto-Ericetum arboreae rattache la végétation de l’île de Krk à la végétation euméditerranéenne des garrigues â feuilles persistantes d’alliance Cisto-Ericion H-ic et d’ordre Cisto- -Ericetalia H - i c. Au contraire l’association Corno-Ligustretum croati- cum lie la végétation de l’île de Krk à la végétation continentale d’alliance Berberidion B r - B 1 et d’ordre Prunetalia spinosae T x. Elle s’est développée dans 1’íle de Krk à l’intérieur de la variante »iitorale« H t comme une sous-association particulière rubetosum ulmifolii subass. nova, où domine l’espèce Cornus sanguínea, alors que l’espece différentielle la plus importante est Rubus ulmijolius.
Les broussailles de saule (Salix purpurea, S. cinerea) sont presque identiques aux broussailles des régions continentales, alors que les broussailles de l’association Vitici-Tamaricetum africanae H - i c démontrent des liaisons évidentes avec des broussailles correspondantes de la région eumediterranéenne.
3. Végétation des pâturages de pelouses pierreuses
La végétation des pâturages de pelouses pierreuses de i'île de Krk appartient, dans la plus grande partie, aux associations Festuco-Koele- rieturn H-ic et Stipo-Salvietum H-ic. Les associations Salureio- -Edraeanthetum H t et Carici-Centaureetum rupestris Ht développées dans la zone méditerranéenne-montagnarde de Croatie, ont une extension faible, mais elles sont très instructives et rattachent d’une manière parfaite la végétation de I’île de Krk à la végétation identique de la zone montagnarde de la partie continentale du karst yougoslave.
4. Végétation des prairies
Cette végétation se développe sur de sol plus profond, et par rap^ port au degré d’humanidité nous pouvons différencier la végétation des prairies sèches et la végétation des prairies humides.
a) La végétation des prairies sèches appartient à un nombre plus grand des types subméditerranéens qui sont contenus dans l’alliance commune Scorzonerion villosae H-ic. La plus grande étendue est occupée, en tout cas, par l’association Danthonio-Scorzoneretum H-ic.
Une réparatition tout à fait localisée et limitée montre une asociation euméditerranéenne de prairies de l’alliance Vulpio-Lotion H-ic, qui est désignée comme l’association Chrysopogoni-Airetum capillaris H-ic. Elle ratache très bien la végétation de I’île de Krk à la végétation des prairies sèches de la zone euméditerranéenne du littoral adriatique de l’est.
b) Les prairies humides appartiennent en totalité à l’ordre sous- -méditerranéen Trifolio-Hordeetalia H-ic ainsi qu’à l’alliance Molinio- Hordeion, mais selon toute apparence à deux associations n’ayant pas été étudiées jusqu’ici d’une manière suffisante.
5. Végétation des rochers, des demi-cavernes, des écueils littoraux et des ravines
La végétation des rochers appartient exclusivement aux associations endémiques de Quarnero Campanulo-Centaureetum dalmaticae H - i ô et Seslerio-Scorzoneretum austriacae H - i c. A la même alliance Centa- ureo-Campanulion H - i c appartient aussi l’association Asplenio-Coty- ledonetum horizontalis H - i c qui habite les fissures des vieux murs, et d’après S. Horvatic (1963a) elle est répandue le long du tout le littoral adriatique oriental.
La végétation des demi-cavernes de l’île de Krk a été étudié par S. Horvatic (1938) et concernant la région de Vrbnik il y a décrit une très intéressante association endémique de Quarnero appelée Eucla- dio-Phyllitetum H - i c.
La végétation des écueils littoraux comme il l’était déjà établi par S. Horvatic (1935), appartient à l’association Plantagini-Stalicetum cancellatae H - i c. »Cette association est très significative des écueils littoraux, des rochers et des blocs, et dans une zone plus ou moins large elle est répandue le long du littoral illyrico-adriatique tout entier.« (S. Horvatic 1963a : 13).
La végétation des ravines appartient au contraire, à une association endémique de Quarnero appelée Drypetum jacquinianae H - i c, qui a déjà été décrite dans les travaux de S. Horvatic (1934, 1939) et de R. D o m a c (1957) comme faisant partie de la végétation de l’île de Krk.

Hrčak ID: 153404

URI
https://hrcak.srce.hr/153404

[hrvatski]

Posjeta: 316 *