Skoči na glavni sadržaj

Izvorni znanstveni članak

COMPLEMENT A LA CONNAISSANCE DE L’EXTENSION DES STETCHAKS EN LIKA ET BANIA

Anđela Horvat


Puni tekst: hrvatski pdf 4.694 Kb

str. 26-35

preuzimanja: 360

citiraj

Puni tekst: francuski pdf 4.694 Kb

str. 26-35

preuzimanja: 473

citiraj


Sažetak

A l’intérieur de la Yougoslavie les stetchaks représentent un phénomène caractéristique, particulièrement sur le territoire de la Bosnie et de l’Herzégovine. Les corps étaient enterrés sous ces blocs monolithes de formes variées, particulièrement aux XIV.è. et XVè. s. Des dizaines de milliors s’en sont conservés yusqu’aujourd’hui. Cependant- et bien qu’ils soient un phénomène caractéristique en Bosnie et Herzégovine – les stetchaks ne sont pas spécifiques de ces seules régions. Ils débordent les frontières de l’État médiéval bosniaque, ainsi que les contrées où il y avait des Bogomiles. On en trouve également beaucoup dans les provinces méridionales de la Croatie- en Dalmatie, de même qu’à l’Est de la Drina, en Serbie et au Monténégro.
J’ai dernièrement signalé qu’au Nord ils traversent la Save (territoire de la Slavonie) et, à l’Ouest, les rivières Zrmanja et Una. Dans les régions occidentales de la Croatie, en Lika et en Krbava, on en a relevé, jusqu’à présent, sur les lieux suivants: Debelo Brdo, Grabušić, Pecane, Mogović, Tušice, Kom, Plaški. Dans cet article sont signalées des locialités où l’on a nouvellement découvert des stetchaks: Tužević, Podum et Dragotini (cette dernière est située dans la Bania, à environ 20 km. au Sud de la rivière Kupa). De sorte que s’est considérablement étendu le territoire à l’intérieur duquel nous devons rechercher la construction de cette sorte de monument funéraire. Tous les exemplaires conservés jusqu’à présent- sauf la plaque de Plaški qui est décorée de reliefs- sont de forme simple, avec une plaque sans ornaments. Cependant, le stetchak de Plaški (maintenant à Zagreb) sur lequel est, entre autres, sculptée une épée du type des XIVè-XVè. s., prouve que, dans les régions situées à l’Ouest de l’Una on enterrait, au XIVè. s. et, au plus tard, au XVè., sous cette sorte de monument et avant les migrations forcées de populations fuyant devant la menace ottomane.

Ključne riječi

Hrčak ID:

149263

URI

https://hrcak.srce.hr/149263

Datum izdavanja:

3.2.1964.

Podaci na drugim jezicima: hrvatski

Posjeta: 1.600 *