Skoči na glavni sadržaj

Izvorni znanstveni članak

SUR L’APPARITION DU STYLE RENAISSANCE A DUBROVNIK Magister Petrus Martini de Mediolano

Cvito Fisković ; JAZU, Split


Puni tekst: hrvatski pdf 15.110 Kb

str. 89-144

preuzimanja: 688

citiraj

Puni tekst: francuski pdf 15.110 Kb

str. 89-144

preuzimanja: 347

citiraj


Sažetak

Dans son livre »Nos architectes et sculpteurs des XVe et XVIe siècles à Dubrovnik«, édité à Zagreb en 1947, l’historien d’art Cvito Fisković écrit sur les maîtres croates mais aussi sur certains artistes étrangers qui, aux XVe et XVIe s., ont travaillé à Dubrovnik. Parmi ceux-ci figure magister Petrus Martini de Mediolano lapicida habitator Ragusii. Son nom a été traduit de façon erronée et, finalement, ce n’est que C. Fisković qui constate qu’il s’agit du maître Petar Martinov, sculpteur de renommée mondiale du style Renaissance qui, entre 1431 et 1451, oeuvra à Dubrovnik – capitale de la Republique de Dubrovnik – ainsi que le confirment les documents d’archives de l’Etat de Dubrovnik. Il exécute des sculptures dans la cathédrale et construit le baptistère richement décoré de sculptures, oeuvres qui ont disparu lors du tremblement de terre du XVIIe s. et qui ne sont mentionnées que dans les documents d’archives.
Cependant le portail, quelques chapiteaux figuratifs et décoratifs, des consoles avec représentations humaines, »putti« nus et décor vegetal sous les arcades et dans l’atrium du Palais du recteur à Dubrovnik, se sont conservés. Toutes ces sculptures furent autrefois attribuéea à l’architecte du Palais, Onofrije de la Cava mais, dans cette article, de nouvea, mais plus amplement qu’en 1947, Cvito Fisković en analyse le style et les attribue, comme auparavant, à Petar Martinov de Milan. Outre les sculptures du Palais du Recteur, la fontaine située au centre de Dubrovnik, décorée de figures humaines nues, que Petar construisit en 1441. existe toujours.
D’après ces reliefs de la fontaine et ceux du Palais du Recteur, il est clair que Petar Martinov est un sculpteur de style gothico-Renaissance et que, des 1431., par ses sculptures gothico-Renaissance il introduisit les premiers signes de la Renaissance à Dubrovnik, où, à cette époque, l’humanisme se développe. C’est ce milieu humaniste de Dubrovnik qui aida Petar Martinov à réaliser ses oeuvres.
L’artiste se fait connaître par ces travaux et, en 1452, quitte Dubrovnik, avec la premission du gouvernament de la République de Dubrovnik, pour Naples où il travaille à l’arc de triomphe du roi Aphonse d’Aragon et de Sicile et, de là, s’installe à la cour des Aragons en France, ou il acquiert une renommée mondiale.

Ključne riječi

Hrčak ID:

152391

URI

https://hrcak.srce.hr/152391

Datum izdavanja:

22.12.1988.

Podaci na drugim jezicima: hrvatski

Posjeta: 1.732 *