Skoči na glavni sadržaj

Ostalo

La cosmologie d'Ernst Mach

Josip Weissgerber ; Filozofsko-teološki institut Družbe Isusove u Zagrebu, Zagreb, Hrvatska


Puni tekst: hrvatski pdf 1.236 Kb

str. 121-143

preuzimanja: 443

citiraj


Sažetak

Extrait de la thèse à l'Université de Louvain, Empiriocriticisme, Philosophie d'Ernst Mach, initiateur du courant néo-positiviste. I. II. Louvain 1972.
E. Mach, pour qui la première chaire en Europe de la philosophie des sciences inductives a été inaugurée à l'Université de Vienne en Autriche, bien qu'il ne fût qu'un physicien, est connu comme initiateur du courant néopositiviste. Autour de sa chaire de philosophie, occupée de règle par les physiciens et les mathématiciens — Edmund Husserl, mathématicien, en était un des candidats-va s'organiser en 1928 et 1929 le fameux »Cercle Viennois«, appelé tout d'abord en 1928 »Ernst Mach Verein«.
Malgré son opposition farouche à toute sorte de métaphysique, Mach a décisivement contribué au rapprochement de la physique moderne aux idées cosmologiques de Descartes, des scolastiques et d'Aristote en critiquant les conceptions de Newton.
Le continuum-compris comme système de pluralité ininterrompue, où on trouve, entre chacun des deux membres, un nombre infini de membres-contient, d'après Mach, »le double salto mortale du fini vers l'infiniment petit et de l'infini vers le fini«. L' opération fondamentale est addition, la divisibilité la suppose. La divisibilité à l'infini n'existe pas: il n'y a de divisibilité qu' autant qu' il y avait auparavant d'addition. — Les nombres irrationnels et imaginaires sont incommensurables parce qu'on essaie de réduire les structures à l'addition.
Mach veut remplacer les notions de physique 'matière', 'masse' et la notion de 'substance' par 'connexions entre les éléments'. Ses conceptions et celles des scolastiques y sont confrontées plutôt à 1' avantage de Mach malgré l'inachèvement de ses pensées et la maladresse de sa terminologie.
Les pages de Mach sur la relativité du mouvement dans sa Mécanique ont inspiré à Einstein la théorie de relativité. Einstein l'a appelée d'abord »le principe de Mach«. Le systèmes de Ptolomée et de Copernic sont équivalents. — Mach pose le principe de mouvement perpétuel exclu, critique le mouvement uniforme rectiligne perpétuel de Newton, accepte l'entropie des thermody-namistes, mais rejette la mort de chaleur de l'univers. Cependant, il ne reconnaît pas, comme Henri Poincaré, dans le principe de conservation de l'énergie, »le mouvement perpétuel de seconde espèce «.
Les philosophes du courant néo-positiviste, notamment Clifford, Stallo et Pearson, et les physiciens Pierre Duhem, Henri Poincaré, Max Planck, Nils Bohr, Albert Einstein, Max von Laue, Ushenko, Nagel et Karl Menger appro¬fondissent les problèmes cosmologiques touchés par Mach. Ils sont tous sous son influence. Ernst Mach est initiateur de la cosmologie contemporaine des physiciens.
Pour la bibliographie exhaustive (928 titres) se référer au texte complet de la thèse doctorale qui fera l'objet d'une publication.

Ključne riječi

Hrčak ID:

58240

URI

https://hrcak.srce.hr/58240

Podaci na drugim jezicima: hrvatski

Posjeta: 717 *