Skip to the main content

Original scientific paper

Le mobilier en pierre à Dubrovnik

Duško Živanović


Full text: croatian pdf 15.891 Kb

page 99-144

downloads: 111

cite


Abstract

Chaque maison ancienne à Dubrovnik possède, sans exception, plusieurs exemplaires de mobilier en pierre. Ce mobilier était réalisé en mème temps que la maison, partageait le même sort que celle-ci et disparaissait avec sa destruction. Outre son rôle fonctionnel, le mobilier représentait l'ornement principal de l'aménagement intérieur.
C'est dans les édifices de l’époque gothique et surtout de l'époque transitoire (gothique et renaissance) que l’on trouve une abondance de belles pièces, sculptées dans l'excellente pierre de l’île de Korčula et décorées d’ornements divers et d'armoiries. Les plus simples sont des bancs en pierre, places quelquefois dans l’embrasure des fenêtres de demeures modestes, mais également dans les loggias et les galeries des manoirs ou dans le Palais du Recteur. Les tables sont plus rares, car elles étaient principalement destinées aux jardins et exposées aux intempéries. Les niches et les armoires murals garnissaient plus fréquemment les intérieurs; elles subsistent toujours malgré leurs destruction ou modifications ultérieures. Les plus beaux exemplaires du mobilier sont constitués de lave-mains muraux de style transitoire et renaissance. Parmi les nombreuses pièces conservées, on remarque deux modèles de lave-mains. Le premier est couronné d'une archivolte ou d'une lunette et comporte un antependium; l'autre, de style renaissance, est caractérisé par sa partie supérieure en forme de portail. La partie basse, composée de deux consoles et d’une plaque en bas-relief représentant souvent une tête d’homme, une tête de lion ou bien des mascarons et des dauphins.
En plus de ces objets, il en existe d’autres comportant les mêmes caractéristiques de style et qui, par leurs utilisations ou ressemblances, peuvent être assimilés au mobilier. Ce sont les cheminées, éviers, margelles, fontaines murales, bénitiers de chapelle dans les manoirs, vases, déversoirs, gargouilles ou trop-pleins de citernes.
Deux sortes de margelles se rencontrent à Dubrovnik. L’une est plus ou moins ronde avec une dalle carrée au sommet, la seconde est plutôt de forme prismatique; elles sont toutes décorées d’ornements floraux et d’armoiries. Une margelle renaissance se distingue tout particulièrement des autres. Elle est ornée d’animaux mythiques, rappelant l’époque romane, et de deux »putti« soutenant le blason de la famille. Il faut souligner que tous ces objets étaient réalisés par les mêmes maîtres tailleurs de pierre qui, par la construction des bâtiments publics et privés ont participé à l'embellissement de la ville entière.
L’étude comparative du mobilier et des éléments de l’architecture civile en général montre les mêmes origines, sources et qualités et une très grande variété de formes. Elle découvre aussi les proportions harmonieuses, la sobriété d’expression et quelquefois les mêmes erreurs. Tout ceci prouve que le mobilier en pierre et les objets assimilés appartiennent bien au patrimoine commun de la création architecturale et artistique de Dubrovnik.

Keywords

maison, mobilier en pierre, Dubrovnik

Hrčak ID:

241178

URI

https://hrcak.srce.hr/241178

Article data in other languages: croatian

Visits: 343 *