Skip to the main content

Original scientific paper

Le maître Maurus de Trogir

Cvito Fisković


Full text: croatian pdf 12.251 Kb

page 59-80

downloads: 152

cite


Abstract

Dans l’histoire de l'art dalmate, les écrivains et historiens ont souvent attiré l’attention sur trois monuments de style roman: la chaire de la cathédrale de Split, la chaire et le baldaquin au-dessus du maître-autel de la cathédrale de Trogir. Ils les ont datés des XIIIe. et XIV.e. s., considérant que la chaire de Split était plus ancienne que celle de Trogir et qu’elle avait donc servi de modèle pour la construction de cette dernière. Ils ont aussi fait remarquer que la chaire de Split avait une plus grande valeur artistique que celle de Trogir.
D’après la comparaison et l’analyse de style de ces deux chaires, l’auteur, dans cet article, émet l’opinion que celle de Trogir est de plus grande valeur d’art, et qu’elle fut construite dans la première moitié du XIVe. s., avant celle de Split, alors que la statuaire de Trogir et de Split était encore à un niveau artistique très élevé. D’après l’auteur, la chaire de Split a dû être
construite plus tard, alors que la sculpture dalmate avait déjà perdu de ses qualités. Dans sa partie supérieure, cette chaire se compose d’éléments divers, et le style gothique s’y annonce plus que sur celle de Trogir.
Sur le baldaquin de la cathédrale de Trogir se trouvent les statues de l’Annonciation: la Vierge et l’ange Gabriel. Elles sont signées du sculpteur Maurus, et c’est pourquoi elles sont toujours mentionnées comme oeuvres de ce maître. Toutes deux se datent d’après l’inscription disant qu’elles furent élevées à l’époque de Martin, operarius de la cathédrale, peu après l’année 1331. Sur la base de l’analyse de style, l’auteur de cet article considère que Maurus n’a pas seulement exécuté les statues de l’Annonciation comme on l’a dit jusqu’à présent, mais le baldaquin tout entier, ainsi que les deux statues. Etant donné les ressemblances d’exécution dans la qualité du travail entre la chaire et le baldaquin, l’auteur pense que ces deux monuments sont l’oeuvre du même Maurus.
Ce sculpteur de talent est très probablement un artiste local, et c’est pourquoi, près de son nom, ne figurent ni ses origines ni la ville d’oû il est venu.
Il a introduit en Dalmatie le type de baldaquin romano-apulien dont se sont inspirés les autres sculpteurs dalmates jusqu’au XVIe. s. Il a aussi certainement influé sur les constructeurs inconnus de la chaire de Split mais ceux-ci, pas plus que les autres sculpteurs dalmates du XIVe. s., ne l’ont dépassé en qualité. Sa valeur artistique et son rôle historique doivent donc être plus fortement mis en valeur qu’on ne l’a fait jusqu’à présent.

Keywords

maître Maurus, Trogir

Hrčak ID:

244828

URI

https://hrcak.srce.hr/244828

Article data in other languages: croatian

Visits: 406 *