Skip to the main content

Preliminary communication

Les Bulgares en Transoxiane : quelques conclusions des premières sources islamiques

Osman Karatay orcid id orcid.org/0000-0002-1566-3283 ; Ege University, İzmir, Turkey


Full text: english pdf 793 Kb

page 69-88

downloads: 1.685

cite


Abstract

La question concernant l’origine et Urheimat (la patrie première) des (proto-) Bulgares pose, comme un des problèmes les plus complexes, des difficultés aux étudiants de l’histoire euro-asiatique. Les recherches dans ce domaine sont en crise depuis longtemps et il faut de nouvelles approches. Cet essai comprend une telle proposition originale. Le nom de « Bulgare » apparaît même aujourd’hui dans l’Asie centrale en tant que nom géographique et ethnonyme en Transoxiane dans les textes médiévaux. Ces écrits étaient en grande partie négligés, sous prétexte qu’en géographie, ils comprendraient d’anachronisme et des complexités. Les Bulgares de Transoxiane qui ont probablement joué un rôle important dans les premiers siècles d’islam en Asie centrale et qui étaient bien différents d’autres peuples iraniens locaux, mais qui n’étaient pas considérés comme des tribus turques à cause de leurs dialectes, durant le temps ont adopté le turc commun, conséquence de la croissance de la population orientale turque dans la région. Cela aboutit, à la fin, à l’ethnie uzbek d’aujourd’hui. La plus forte influence sur leur présence a été probablement exercée par des Mongoles. Les Bulgares en Europe étaient les descendants de ceux qui ont quitté leur pays ancestral en Transoxiane et qui, au IIème siècle av. J.-C., sont venus s’installer dans le Caucase.

Keywords

proto-Bulgares, Transoxiane, Samarkand, Alains, As, Sarmates, Caucase, tribus turques, géographie islamique

Hrčak ID:

40109

URI

https://hrcak.srce.hr/40109

Article data in other languages: croatian english

Visits: 2.458 *