hrcak mascot   Srce   HID

Izvorni znanstveni članak

Les hérétiques "Trojazyčnici" dans la traduction vieux-slave du triodion

Vladimir Mošin

Puni tekst: hrvatski, pdf (1 MB) str. 117-125 preuzimanja: 292* citiraj
APA 6th Edition
Mošin, V. (1972). Heretici trojezičnici u staroslavenskom prijevodu trioda. Slovo, (22), 117-125. Preuzeto s https://hrcak.srce.hr/14117
MLA 8th Edition
Mošin, Vladimir. "Heretici trojezičnici u staroslavenskom prijevodu trioda." Slovo, vol. , br. 22, 1972, str. 117-125. https://hrcak.srce.hr/14117. Citirano 18.07.2019.
Chicago 17th Edition
Mošin, Vladimir. "Heretici trojezičnici u staroslavenskom prijevodu trioda." Slovo , br. 22 (1972): 117-125. https://hrcak.srce.hr/14117
Harvard
Mošin, V. (1972). 'Heretici trojezičnici u staroslavenskom prijevodu trioda', Slovo, (22), str. 117-125. Preuzeto s: https://hrcak.srce.hr/14117 (Datum pristupa: 18.07.2019.)
Vancouver
Mošin V. Heretici trojezičnici u staroslavenskom prijevodu trioda. Slovo [Internet]. 1972 [pristupljeno 18.07.2019.];(22):117-125. Dostupno na: https://hrcak.srce.hr/14117
IEEE
V. Mošin, "Heretici trojezičnici u staroslavenskom prijevodu trioda", Slovo, vol., br. 22, str. 117-125, 1972. [Online]. Dostupno na: https://hrcak.srce.hr/14117. [Citirano: 18.07.2019.]

Sažetak
Les hérétiques "Trojazyčnici" dans la traduction vieux-slave du triodion
Jean Karabinov dans son ouvrage sur la traduction du triodion (1910) a découvert un manuscrit slave de plus ancienne rédaction (Šafarik Sp. 74) dans le texte des vèpres du jeudi de la cinquième semaine de Carême un cantique particulier qui présente le remaniement du cantique de Théodore Stoudite. Au lieu de l'expression "troupeau élu" on y trouve nations nouvellement appelées qui endurent les persécutions de la part des hérétiques "trojazyčnici". Karabinov annonça le cantique similaire de l'office en l'honneur de St. Méthode, aussi que les données sur "trojazyčnici" de la Vie de St. Clément, de la légende panonienne de St. Cyrille et celles de chez le moine Chrabr. Mme L. Slaveva (dans sa dissertation sur la traduction de St. Clément) le trouva en trois places dans un autre manuscrit ancien du triodion de Macédoine (Acad. Yougosl. IVd, 107), le même cantique a été trouvé dans certains manuscrits des 13-14 siècles (macédoniennes, serbes, bulgares). La confrontation des différentes variantes de ce cantique démontra qu' à côte de modifications personelles des scribes particuliers, ce cantique subit deux rédactions: la première du temps de la domination byzantine (11e siècle) a expulsé l'appelation des hérétiques "trojazyčnici" qui se rapportait aussi aux grecs; la seconde au 12e siècle changea de l'appelation des nations nouvellement appelés en hérétiques militants, ayant en vue des "bogomiles militants". Ces variantes permettent à reconstruire d'une manière vraisemblable le texte primordial de ce cantique que l'on pourrait reproduire en français: Toi, qui as enduré la passion salutaire, Sauveur du genre humain, qui désirait nous (gens nouvelleent appelés) délivrer des passions, dispersant des hérétiques "trojazyčnici" dans des pays et contrées, qui console ceux qui souffrent, Toi Miséricordieux, garde nous, multiple et fais grandir ceux, dont le corps agité de passions, Tu as racheté par Ton sang précieux, Notre Seigneur généreux et éternel.
Le cantique en question ne pouvait naître qu' à l'apoque de la persécution de l'emploi de la langue slave dans le service divin et l'auteur de ce cantique était l'un des disciples des âpotres slaves. C'était St. Clémént lui - même qui selon le témiognage de Théophilacte d'Ohrida, avant de mourir termina la traduction primaiure du triodion qui restait inachevée en Moravie.
Attendu que pour accomplir cette tâche il devait contrôler tout le texte, l'on doit, supposer qu'il ait remanié le cantique mentionné de St. Théodore Stoudite en adaptant sa teneur par rapport aux circonstances de son temps - la persécution de la liturgie slave.

Hrčak ID: 14117

URI
https://hrcak.srce.hr/14117

[hrvatski] [ruski]

Posjeta: 635 *