hrcak mascot   Srce   HID

Ostalo

Le sacerdoce commun de tous les fidèles du Christ

Albin Škrinjar ; Filozofsko-teološki institut Družbe Isusove u Zagrebu, Zagreb, Hrvatska

Puni tekst: hrvatski, pdf (260 KB) str. 108-124 preuzimanja: 236* citiraj
APA 6th Edition
Škrinjar, A. (1985). Zajedničko svećeništvo svih Kristovih vjernika. Obnovljeni Život, 40. (2.), 108-124. Preuzeto s https://hrcak.srce.hr/54085
MLA 8th Edition
Škrinjar, Albin. "Zajedničko svećeništvo svih Kristovih vjernika." Obnovljeni Život, vol. 40., br. 2., 1985, str. 108-124. https://hrcak.srce.hr/54085. Citirano 10.05.2021.
Chicago 17th Edition
Škrinjar, Albin. "Zajedničko svećeništvo svih Kristovih vjernika." Obnovljeni Život 40., br. 2. (1985): 108-124. https://hrcak.srce.hr/54085
Harvard
Škrinjar, A. (1985). 'Zajedničko svećeništvo svih Kristovih vjernika', Obnovljeni Život, 40.(2.), str. 108-124. Preuzeto s: https://hrcak.srce.hr/54085 (Datum pristupa: 10.05.2021.)
Vancouver
Škrinjar A. Zajedničko svećeništvo svih Kristovih vjernika. Obnovljeni Život [Internet]. 1985 [pristupljeno 10.05.2021.];40.(2.):108-124. Dostupno na: https://hrcak.srce.hr/54085
IEEE
A. Škrinjar, "Zajedničko svećeništvo svih Kristovih vjernika", Obnovljeni Život, vol.40., br. 2., str. 108-124, 1985. [Online]. Dostupno na: https://hrcak.srce.hr/54085. [Citirano: 10.05.2021.]

Sažetak
Dans cette petite contribution au problème du sacerdoce de tous les fidèles du Christ on fait appel d'abord à l'Ancien, puis au Nouveau Testament, ensuite spécialement à l'épithète logikos pour le culte chrétien (Rm 12, 1), et pour la nourriture spirituelle (miel, 1 Pr 2, 2). Comme l'adjectif logikos dérive de logos — parole, on eut idée de traduire logikos = de la parole, traduction que nous trations avec sympathie, mais sans le consentement définitif. Dans notre question du sacerdoce commun nous suivons avec persuasion le Concile II. Vat., surtout au sujet de la différence essentielle et des rapports mutuels, néanmoins réels entre les deux sacerdoces. Notamment on s'exprime dans LG du pouvoir du sacerdoce officiel, se réservant pour le sacerdoce commun le vocable force, pensant à la force du bon exemple et de la morale chrétienne.
Le concile II. Vat. notoirement ne prononce pas de définitions dogmatiques. Pourtant il se sert sans le moindre doute de l'enseignement conciliaire ordinaire, à chaque instant et résolument, convaincu de son droit et de son devoir, par exemple dans l'approbation Pontificale à la fin de chaque document et et dans sa déclaration sur l'autorité des évèques (LG 20 etc.). Il tient donc à démontrer son autorité. Il aime à le faire par la douceur de parler, vraie onction surnaturelle, loin des condamnations personnelles.
Dans ce copmte rendu on fait mention aussi des objections faites contre le sacerdoce commun, de quelques opinions hétérodoxes, non-catholiques, mais plus particulièrement d'une attaque catholique, dans un ouvrage scientifique: N. BROX, Der erste Pctrusbrief, EKK = Evang.-kath. Kommentar z. N. T. XXI, 99—110. L'auteur considère les termes sacerdotaux 1 Pt 2, 5. 9 appliqués à tous les fidèles, communément pour métaphoriques, sans exception, exprimant proprement leur sainteté et l'élection divine. L'auteur du compte rendu, par contre, trouve les mêmes termes sacerotaux trop nombreux, trop variés et trop expressifs pour ne pas affirmer ce qui très sensiblement sonne en eux. En surplus, l'emphase du langage pèse très sensiblement sur la théologie sacerdotale, et non pas sur la sainteté et l'élection divine, que nous ne nions pas ailleurs dans l'épitre de saint Pierre.

Hrčak ID: 54085

URI
https://hrcak.srce.hr/54085

[hrvatski]

Posjeta: 431 *