hrcak mascot   Srce   HID

Ostalo

Le problème de la vérité de l'être par rapport a la destinée surnaturelle de l'être humain

Hrvoje Lasić ; Filozofsko-teološki institut Družbe Isusove u Zagrebu, Zagreb, Hrvatska

Puni tekst: hrvatski, pdf (636 KB) str. 11-26 preuzimanja: 292* citiraj
APA 6th Edition
Lasić, H. (1991). Problem istine i bića prema nadnaravnom određenju ljudskog bîća — II. dio. Obnovljeni Život, 46. (1.), 11-26. Preuzeto s https://hrcak.srce.hr/54363
MLA 8th Edition
Lasić, Hrvoje. "Problem istine i bića prema nadnaravnom određenju ljudskog bîća — II. dio." Obnovljeni Život, vol. 46., br. 1., 1991, str. 11-26. https://hrcak.srce.hr/54363. Citirano 06.08.2020.
Chicago 17th Edition
Lasić, Hrvoje. "Problem istine i bića prema nadnaravnom određenju ljudskog bîća — II. dio." Obnovljeni Život 46., br. 1. (1991): 11-26. https://hrcak.srce.hr/54363
Harvard
Lasić, H. (1991). 'Problem istine i bića prema nadnaravnom određenju ljudskog bîća — II. dio', Obnovljeni Život, 46.(1.), str. 11-26. Preuzeto s: https://hrcak.srce.hr/54363 (Datum pristupa: 06.08.2020.)
Vancouver
Lasić H. Problem istine i bića prema nadnaravnom određenju ljudskog bîća — II. dio. Obnovljeni Život [Internet]. 1991 [pristupljeno 06.08.2020.];46.(1.):11-26. Dostupno na: https://hrcak.srce.hr/54363
IEEE
H. Lasić, "Problem istine i bića prema nadnaravnom određenju ljudskog bîća — II. dio", Obnovljeni Život, vol.46., br. 1., str. 11-26, 1991. [Online]. Dostupno na: https://hrcak.srce.hr/54363. [Citirano: 06.08.2020.]

Sažetak
Dans la suite de ses recherches sur le problème de la définition de vérité chez Maurice Blondel, l'auteuer e surtout mis en relief l unité de la vérité et de l'être. La vérité est ce qui est, c'est Têtre. Mais comme il y a plusieurs modes d'être, il y a aussi plusieurs modes de vérité. Certes, La Vérité de l'Etre illumine tout être contingent. Car c'est dans l'Etre absolu qu est fondée la Vérité de l'Etre et des êtres. Mais, comme il n'y a jamais, en notre humaine condition, une connaissance définitivement achevée, parcquil y a dans les choses comme dans l'esprit un infini, il n'y a pas pour nous de vérité achevée et définitive de l'être. Dans ce sens là Blondel a jugé incomplète l'ancienne définition de la vérité, qui est en même temps la définition de l'être. Selon lui, elle ne contenait pas tous les aspects de l'être, et surtout manquait l'aspect de la vocation surnaturelle de l'homme. La vérité de l'être doit être définie ni seulement selon la loi naturelle du développment des êtres, ou selon la loi logique de la représentation des choses, mais aussi et surtout selon la destinée surnaturelle des êtres. De même, les notion spéculatives dans lesquelles est traditionnellement définie la vérité sont insuffisantes à exprimer tant la réalité des choses sensibles que la réalité des choses surnaturelles.
A vrai dire, selon l'auteur d'article, Blondel n'a pas cherché à définir le réel, la chose (res) dans son rapport à l'intellect, mais la vie humaine par rapport a la »mens« humaine et divine. Autrement dit, il a cherché à définir l'homme par rapport à sa vocation surnaturelle, à la destinée surnaturelle à laquelle il est indéclinablement appelé. En définissant la vérité en fonction de la vie et de ses exigences, Blondel veut faire éclater le cadre conceptuel dans lequel la vérité est fixée une fois pour toutes. A l'évidence, il a restreint le sens, la portée et la signification des notions par lesquelles est définie la vérité de l'être; il a cherché de nouvelles notions qui tiennent compte du dynamisme et de V intelligence (mens) et de la réalite (vie).

Hrčak ID: 54363

URI
https://hrcak.srce.hr/54363

[hrvatski]

Posjeta: 516 *