Skoči na glavni sadržaj

Izvorni znanstveni članak

Les fênetres et les polyfores à Dubrovnik

Duško Živanović


Puni tekst: hrvatski pdf 46.663 Kb

str. 41-86

preuzimanja: 105

citiraj


Sažetak

Une étude précédente, traitant des portes et portails monumentaux dans l’architecture civile de Dubrovnik, a déjà mis en valeur la richesse et la continuité des formes de style différents. L’ examen des fenétres et des polyfores démontre de plus l’abondance de variantes d’un même type d’ouverture à travers toutes les époques artistiques.
Les plus anciens exemples conservés, datant de la période romane, sont relativement peu nombreux dans la cité. Les causes principales en sont les destructions successives dues aux catastrophes sismiques, à l’usure du temps et à la rénovation postérieure de maisons privées. Pourtant, un certain nombre d’ouvertures existantes nous permettent de les comparer utilement avec les objets correspondants de quelques villes voisines et de mieux percevoir les nouvelles tendances menant à l’art gothique. Ceci est possible, également, grâce à une documentation exceptionnelle conserve dans les archives notariales et officielles des chancelleries, à partir de la seconde moitié du 13e siècle.
Le commerce et la navigation apportent la prospérité et la ville se pare de belles demeures gothiques. Elles appartiennent aux patriciens, armateurs et marchands mais des personnes plus modestes font construire aussi des maisons solides et biens agrémentées. On y voit une floraison de monofores, bifores, trifores et quadrifores, à coté des héxafores dans le cloître des franciscains.
Le développement de l’architecture en général et de ses éléments principaux progresse rapidement, malgré le conservatisme relatif du milieu, attaché aux formes anciennes. Cette caractéristique constante dans l’histoire des arts plastiques ragusains se confirme par la pérennité du style transitoire gothique et renaissance qui voit l’achèvement des grands bâtiments aux portes et fenêtres dans les deux styles.
Aux 15e et 16e siècles, avec la renaissance, Dubrovnik atteint le sommet de sa puissance économique et de sa créativité artistique. Architectes, bâtisseurs et tailleurs de pierre construisent des palais dans la ville et des manoirs dans les environs, ornés de belles et monumentales ouvertures renaissance.
Le grand séisme du 17e siècle provoquera une nouvelle fois le changement. Le baroque, influencé par les architectes des trois grandes églises, ouvre de nouvelles voies et laisse son empreinte surtout dans la partie médiane de la cité.
Après la chute de la République, sur les ruines du vieux palais du Conseil Majeur, on élèvera le dernier bâtiment important »intra muros« avec des bifores de style néoclassique. Il marquera la fin d’une longue période d’activité créatrice de l’architecture.

Ključne riječi

fênetre, polyfore, architecture, Raguse

Hrčak ID:

241198

URI

https://hrcak.srce.hr/241198

Podaci na drugim jezicima: hrvatski

Posjeta: 332 *