hrcak mascot   Srce   HID

Izvorni znanstveni članak

La passion de s. Jacques le perse dans les fragments croato-glagolitiques

Biserka Grabar

Puni tekst: hrvatski, pdf (27 MB) str. 141-160 preuzimanja: 172* citiraj
APA 6th Edition
Grabar, B. (1973). Mučenje sv. Jakova Perzijanca u hrvatskoglagoljskim odlomcima 14. st. Slovo, (23), 141-160. Preuzeto s https://hrcak.srce.hr/14140
MLA 8th Edition
Grabar, Biserka. "Mučenje sv. Jakova Perzijanca u hrvatskoglagoljskim odlomcima 14. st." Slovo, vol. , br. 23, 1973, str. 141-160. https://hrcak.srce.hr/14140. Citirano 22.11.2019.
Chicago 17th Edition
Grabar, Biserka. "Mučenje sv. Jakova Perzijanca u hrvatskoglagoljskim odlomcima 14. st." Slovo , br. 23 (1973): 141-160. https://hrcak.srce.hr/14140
Harvard
Grabar, B. (1973). 'Mučenje sv. Jakova Perzijanca u hrvatskoglagoljskim odlomcima 14. st', Slovo, (23), str. 141-160. Preuzeto s: https://hrcak.srce.hr/14140 (Datum pristupa: 22.11.2019.)
Vancouver
Grabar B. Mučenje sv. Jakova Perzijanca u hrvatskoglagoljskim odlomcima 14. st. Slovo [Internet]. 1973 [pristupljeno 22.11.2019.];(23):141-160. Dostupno na: https://hrcak.srce.hr/14140
IEEE
B. Grabar, "Mučenje sv. Jakova Perzijanca u hrvatskoglagoljskim odlomcima 14. st", Slovo, vol., br. 23, str. 141-160, 1973. [Online]. Dostupno na: https://hrcak.srce.hr/14140. [Citirano: 22.11.2019.]

Sažetak
La passion de s. Jacques le perse dans les fragments croato-glagolitiques
Parmi les fragments croato-glagoitiques du 14 siècle de Pazin, il y en a deux qui jusqu'ici n'avaient pas été identifiés. Ce sont des fragments qui se trouvent sous la cote 90 i et 90 j dans les Archives da l'Académie Yougoslave des sciences et des beaux-arts. L'auteur s'y occupa uniquement de second fragment. En l'analysant très attentivement elle a constaté qu'il concernait la Passion de s. Jacques le Perse, qui est mieux connu sous surnom d'Intercis. Elle a réussi même Passion et au même Côde, qui contenait les fragments de Pazin, appartenait aussi le fragment No 89 de ces même Archives.
Pour arriver aux conclusion plus précises sur la provenance de ces deux fragments (le premier contient des parties du ch. 2, 3, 4 et 5 et le deuxième du ch. 9 et 10 du texte) l'auteur a comparé les fragments glagolitiques et le texte de la même Passion se trouvant dans les trois manuscrits cyrilliques, c'est à dire les deux manuscrits de la rédaction serbe (l'un datant du 14e siècle et l'autre du 17e siècle) ainsi que le manuscrit de la rédaction russe du 16 siècle. En raison de cette comparaison l'auteur a conclu que le texte de nos fragments provenait du même archétype slave que le texte des trois manuscrits cyrilliques. Quant à l'archétype slave il faut dire qu'il s'y agit d'une traduction du texte grec.
Une analyse de la langue et surtout du lexique du texte slave de la Passion présentée par nos fragments et les manuscrits cyrilliques a prouvé la parenté très proche de l'archétype slave de la Passion et le Suprasliensis quant au temps et lieu de sa provenance.
Enfin l'auteur a comparé le texte slave de la Passion et la traduction latine de la Passion syriaque ainsi que les quatre recensions grecques (α, β, γ, δ) éditées par P. Devos (Le dossier hagiographique de S. Jacques l'Intercis, Analecta Bollandiana t. LXXI, 1953, p. 157-210 et LXXII, 1954, p. 213-256). Elle constate que la Passion slave avait été traduite d'un texte grec étant très proche è l'original syriaque et qui s'accordait plus souvent avec les recensions grecques α et γ qu'avec les recensions β ou δ.

Hrčak ID: 14140

URI
https://hrcak.srce.hr/14140

[hrvatski]

Posjeta: 396 *