hrcak mascot   Srce   HID

Izvorni znanstveni članak

Diatomées épizootiques sur les Copépodes

Anto Jurilj ; Hrvatska

Puni tekst: hrvatski, pdf (711 KB) str. 93-104 preuzimanja: 152* citiraj
APA 6th Edition
Jurilj, A. (1957). Epibiontska flora na planktonskim kopepodima - Novi rod dijatomeja u Jadranskom moru. Acta Botanica Croatica, 16 (1), 93-104. Preuzeto s https://hrcak.srce.hr/152699
MLA 8th Edition
Jurilj, Anto. "Epibiontska flora na planktonskim kopepodima - Novi rod dijatomeja u Jadranskom moru." Acta Botanica Croatica, vol. 16, br. 1, 1957, str. 93-104. https://hrcak.srce.hr/152699. Citirano 10.04.2020.
Chicago 17th Edition
Jurilj, Anto. "Epibiontska flora na planktonskim kopepodima - Novi rod dijatomeja u Jadranskom moru." Acta Botanica Croatica 16, br. 1 (1957): 93-104. https://hrcak.srce.hr/152699
Harvard
Jurilj, A. (1957). 'Epibiontska flora na planktonskim kopepodima - Novi rod dijatomeja u Jadranskom moru', Acta Botanica Croatica, 16(1), str. 93-104. Preuzeto s: https://hrcak.srce.hr/152699 (Datum pristupa: 10.04.2020.)
Vancouver
Jurilj A. Epibiontska flora na planktonskim kopepodima - Novi rod dijatomeja u Jadranskom moru. Acta Botanica Croatica [Internet]. 1957 [pristupljeno 10.04.2020.];16(1):93-104. Dostupno na: https://hrcak.srce.hr/152699
IEEE
A. Jurilj, "Epibiontska flora na planktonskim kopepodima - Novi rod dijatomeja u Jadranskom moru", Acta Botanica Croatica, vol.16, br. 1, str. 93-104, 1957. [Online]. Dostupno na: https://hrcak.srce.hr/152699. [Citirano: 10.04.2020.]

Sažetak
Dans cette étude il est traité de six espèces de Diatomées épizootiques trouvées sur les Copépodes (représentants de Corycaeus Dana). De ces formes, il y en a deux qui sont tout à fait spécifiques et l’auteur les a placées dans un genre à part — Hormophora. Le caractère spécifique de ce genre, resp. de ces espèces est le mieux démontré par les diagnoses latines, comme par les dessins. Il n’est pas exclu qu’on devrait placer ici la forme que Fr. Hustedt et Krasske avaient décrite comme Pseudo- himantidiinn, gen. nov. (Archiv f. Hydrobiologie, Bd XXXVIII., 1942.). T .a forme y est insuffisamment caractérisée qu’ on ne voit pas les principales particularités nécessaires pour l’établissement d’un nouveau genre (même sur le dessin!). Ainsi on ne peut pais voir si nos formes et les leurs sont des représentants du même genre. D’ailleurs il est difficile d’établir un genre, même une éspece d’après une seule forme, le genre étant une abstraction qu'on déduit des plusieurs espèces.
L’auteur de ces formes a donné toutes les caractéristiques de nouvelles espèces, c’est-à-dire de nouveau genre, qui diffère tellement de eux déjà connus que son autonomie n’est pas en question (Voir les diagnoses latines!).
Toutes les formes épizootiques décrites sont plantées sur des manches et arbrisseaux gélatineux qui surgissent de différentes parties des Co- pépodes.
Exepté ces six formes, on a ajouté la description avec le dessin de Mastogloia fimbriata qui émet de chaque loge marginale de longs filaments gélatineux. Les uns sont longs et plus épais, les autres de beaucoup plus minces (hypovalva?).
Les matériaux de cette étude proviennent du plancton extrait près de l’île Šolta dans T Adriatiques (ledit Dušan Zavodnik, étud. en biologie, Institut de Zoologie de l’Université de Ljubljana).

Hrčak ID: 152699

URI
https://hrcak.srce.hr/152699

[hrvatski]

Posjeta: 251 *