Skoči na glavni sadržaj

Izvorni znanstveni članak

https://doi.org/10.21464/sp34114

Le patrimoine de Rousseau dans la psychologie morale de Rawls

Xinghua Wang orcid id orcid.org/0000-0001-7674-2666 ; Chinese Academy of Social Sciences, Institute of Philosophy, Jianguomennei Street, No. 5, CN–100732 Beijing


Puni tekst: engleski pdf 351 Kb

str. 207-220

preuzimanja: 276

citiraj

Puni tekst: francuski pdf 351 Kb

str. 207-220

preuzimanja: 470

citiraj

Puni tekst: njemački pdf 351 Kb

str. 207-220

preuzimanja: 183

citiraj

Puni tekst: hrvatski pdf 351 Kb

str. 207-220

preuzimanja: 367

citiraj


Sažetak

Certains auteurs ont remarqué l’influence de Rousseau sur l’argument de la position originelle de Rawls en faveur de la justice comme équité, mais peu ont argumenté en faveur de l’influence de Rousseau sur sa psychologie morale, qui constitue la première partie de son argument de la stabilité. Je soutiendrai que le compte-rendu de Rawls sur le développement moral est un parallèle et il se fonde sur les réflexions de Rousseau sur l’amour-propre. En particulier, je soutiens que (1) la thèse de Rawls selon laquelle le sens de la justice procède de l’amour et de l’amitié est une illustration de la thèse de Rousseau selon laquelle les sentiments moraux procèdent de sentiments naturels, que (2) l’explication de Rawls sur la manière d’acquérir la réciprocité des dispositions est fondée sur l’explication de Rousseau sur la manière dont l’amour-propre peut être étendu au sens de la justice et que (3) les réflexions de Rawls sur le principe de sympathie correspondent aux pensées de Rousseau sur la compassion.

Ključne riječi

Jean-Jacques Rousseau, amour-propre, John Rawls, psychologie morale, sens de la justice

Hrčak ID:

224045

URI

https://hrcak.srce.hr/224045

Podaci na drugim jezicima: engleski njemački hrvatski

Posjeta: 2.196 *