Skoči na glavni sadržaj

Prethodno priopćenje

https://doi.org/10.21464/sp36107

Pour la défense de la violence intégrative. Comment la pratique philosophique peut-elle augmenter le contrôle social organique

Aleksandar Fatić ; Sveučilište u Beogradu, Institut za filozofiju i društvenu teoriju, Kraljice Natalije 45, RS–11000 Belgrade


Puni tekst: engleski pdf 359 Kb

str. 109-124

preuzimanja: 136

citiraj

Puni tekst: hrvatski pdf 359 Kb

str. 123-123

preuzimanja: 74

citiraj

Puni tekst: njemački pdf 359 Kb

str. 124-124

preuzimanja: 51

citiraj

Puni tekst: francuski pdf 359 Kb

str. 124-124

preuzimanja: 65

citiraj


Sažetak

Ce travail aborde la relation entre les formes organiques et institutionnelles du contrôle social en partant du point de vue selon lequel la pratique philosophique pourrait contribuer à la compréhension des sanctions sociales. L’argumentation prend pour point de départ les faits empiriques sur la base desquels les lois et les constitutions de différents pays, dans leurs préambules, définissent le plus souvent le but de la sanction à la lumière de l’utilitarisme. Ce caractère opérationnel et utilitariste du contrôle social institutionnel est semblable à la nature de la consultation philosophique en tant qu’activité pratique. Lorsque le contrôle, qui sousentend une sorte de « violence », est analysé par rapport à une large conception de la notion de violence, s’ouvre l’espace de la discussion qui aborde la question difficile et controversée de savoir si la violence peut être intégrative, autant au sens d’une intégration des valeurs, qu’au sens d’une confirmation d’un statut social suite à un acte répréhensible, et cela dans une plus large mesure que sont les types de sanctions institutionnalisées et relativement éloignées de l’individu d’un point de vue conceptuel.

Ključne riječi

société organique, sanctions institutionnalisées, contrôle social, consultation philosophique, pratique intégrative

Hrčak ID:

257911

URI

https://hrcak.srce.hr/257911

Podaci na drugim jezicima: engleski hrvatski njemački

Posjeta: 733 *